fbpx

Mieux se connaître pour mieux travailler ensemble… En quoi cela est-il si  important ? Ne suffit-il pas d’apprendre à connaître les autres ? NON ! Mais alors, pourquoi mieux se connaître est-il important pour mieux travailler avec les autres ?

Mieux se connaître pour mieux travailler ensemble

Identifier les outils pour apprendre à mieux se connaître

Quelle est votre perception du monde ? Quelles sont vos limites ? Il est capital d’identifier vos valeurs, vos objectifs et vos besoins ainsi que d’en saisir les enjeux et les conséquences.

Nombreuses sont les méthodes d’analyse de la personnalité. On parle notamment de l’outil MBTI, la PCM ou encore du test du DISC. Mais comment cela fonctionne t-il ? 

Nous vous donnions déjà quelques astuces pour développer de bonnes relations avec les autresLes avez-vous mises en pratique ?

Miser sur la méthode d’analyse positive

Ce type d’outils permet d’analyser comment on perçoit le monde et comment on interagit avec les autres. On est alors en mesure d’identifier le mode de fonctionnement de la personne, de prendre consciences des notables différences de personnalités entre les gens et de réellement comprendre l’origine de certaines difficultés relationnelles, tant au travail que dans la vie personnelle. 

Cette méthode d’analyse positive met en avant les caractéristiques personnelles, sans jugement. En effet, chaque individu est différent et il faut adapter notre verbal et notre gestuelle selon notre interlocuteur et son mode de fonctionnement à lui. Ces méthodes sont très utilisées pour améliorer le travail en équipe dans les entreprises.

Définir des personnalités différentes mais complémentaires

Non seulement ces méthodes d’analyse aident à comprendre le fonctionnement individuel et collectif dans la prise de décision et les réactions au changement. On peut finalement conclure que les différents profils se complètent pour arriver à un résultat optimum.

En effet, chaque personnalité apporte sa contribution sur un projet !

Ensemble, il faut réfléchir aux règles de la communication interpersonnelle, à l’importance des gestes et des attitudes afin d’améliorer le dialogue. La clé est d’adapter sa communication en fonction des situations.

3 oeufs blancs et un oeuf marron se regardent

Se connaître, s’accepter et accepter les différences

Faire un test de personnalité, c’est faire la démarche de mieux se connaître, s’accepter et accepter les différences. Les nôtres et celles des autres. Puisque nous sommes tous différents et que chaque personnalité a un peu des autres également. Personne ne peut avoir une personnalité à 100 % comme ci ou comme ça. On a tous des traits de personnalités plus ou moins empathique, colérique, soucieux etc. 

Ce qui est certain, c’est que cette partie du travail requiert une grande introspection. Il faut identifier vos déclics émotionnels, comprendre la différence entre les émotions et les sentiment, comment fonctionnent des émotions, etc. En effet, c’est en développant votre conscience émotionnelle que vous serez en mesure d’atténuer les conflits et de gérer votre stress.

L’essentiel est de se mettre dans la peau de son « interlocuteur » et de faire preuve d’empathie. Vous ne vous adresserez pas à une personne plus directive comme vous vous adresserez à un émotif empathe. 

En définitive, mieux travailler ensemble passe par une connaissance accrue de qui l’on est et de qui sont nos collègues, avec leurs préférences et leurs particularités. Le tout dans le respect d’autrui.

 

Source : Sylvie Lhéritier, Entraid.com

Partagez !