Nous en avons entendu beaucoup parler ces derniers temps et nous constatons qu’aujourd’hui, il existe un fléau à ne pas prendre à la légère : celui de l’absentéisme au travail. De quelle manière doivent agir les entreprises ? Doivent-elles améliorer la qualité de vie au travail de leurs collaborateurs ? On vous dit tout !

De nombreuses personnes se posent la question suivante : dans quel but améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs ? Pour quelles raisons ? Quelles personnes sont concernées ?

Même si nous savons que de nombreux facteurs interviennent dans la notion de qualité de vie au travail, il est urgent pour les entreprises de s’y intéresser de beaucoup plus prés. En effet, les mauvaises ambiances, les contraintes de production, de temps ou encore les violences internes peuvent détériorer la qualité de vie au travail.

Il est donc recommandé au service des ressources humaines de mettre en place une politique spécifique dans le but de développer la fidélisation des collaborateurs mais également pour conserver leur motivation et tout simplement, réduire leur nombre de journées d’absences. Il est certain que l’environnement de travail influe beaucoup sur le moral et la santé des salariés !

Attention : l’absentéisme est rarement lié à une seule cause !

Notez-le : une bonne qualité de vie au travail permet de prévenir l’absentéisme et il semblerait que 9 personnes sur 10 estiment que la santé des salariés contribue à la performancede l’entreprise !

Par ailleurs, d’une certaine manière, assurer une bonne qualité de vie à ses collaborateurs, c’est avoir l’assurance d’avoir des collaborateurs performants, motivés et moins absents ! En effet, il semblerait que le coût de l’absentéisme en 2018 ait été en forte hausse par rapport aux années précédentes (depuis 2016).

(…)

Ces dernières doivent donc mettre impérativement plusieurs actions comme par exemple :

  • créer de bonnes relations sociales ;
  • mettre en place un management de proximité ;
  • établir une bonne communication au sein de l’entreprise

Lire l’article complet.

SOURCE :  MyHRline

 

 

Partagez !

Faites un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *