Deux employés qui regardent un ordinateur et discutent

On parle beaucoup de diversité dernièrement et pour de bonnes raisons. L’apport d’intelligences multiples peut grandement bénéficier votre organisation.

Comment manager (mieux) en entreprise avec les intelligences multiples ?

Raphaëlle Laubie est entrepreneure, Professeur Affilié à ESCP Europe et DG du Cercle du Leadership, qui publie cette année un essai collaboratif sur Les Intelligences Multiples en Entreprise [1] avec la volonté de se questionner sur le concept même d’intelligence, ses multiples composantes, comment les identifier et les développer. 

Raphaëlle partage ici la vision de Dirigeantes et Dirigeants d’entreprises sur : comment détecter, comprendre et développer nos intelligences dans notre quotidien de management des équipes et des entreprises.

Si l’on poursuit ce voyage en intelligences multiples, après un premier article sur les intelligences logique et stratégique, que peut-on dire sur l’intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle permettra de contrôler et comprendre ses propres émotions et celles des autres afin de mieux répondre à toute situation de manière adéquate. Le manager émotionnel saura encourager ses collaborateurs à devenir eux-mêmes des managers empathiques. Il saura libérer les échanges, autoriser l’expression des ressentis afin que ces registres émotionnels servent pleinement la cohésion sociale des équipes.

Quelles sont les autres composantes de ces intelligences multiples ?

Ces intelligences comportent également une composante relationnelle, que l’on peut aussi définir comme collective ou sociale. Elle fera naître l’envie de connaître, de comprendre et d’échanger avec l’Autre au-delà des différences pour optimiser la mise en harmonie des énergies dans l’intérêt collectif. Le manager relationnel saura mettre son fort quotient émotionnel au service des stratégies et finalités de l’entreprise. Il saura mettre en harmonie les énergies et ressources pour favoriser le jeu collaboratif et diriger l’action commune vers un apport mutuel.

L’intelligence créative permettra d’accumuler des savoirs et expériences variés, sans les figer dans des certitudes mais en les mettant constamment en mouvement, afin de nourrir une vision nouvelle, intuitive et inspirante. Le manager créatif saura inviter ses collaborateurs à tester de nouvelles expériences sans craindre l’échec, qui le récompensera s’il est riche de leçons et finalement bien négocié. Il saura habilement mélanger les profils dans ses équipes et s’effacer pour autonomiser, responsabiliser et favoriser ainsi l’émergence d’idées nouvelles. Aussi, il fera parfois abstraction des réflexions trop analytiques pour ouvrir ses équipes à une certaine liberté d’action.

L’intelligence situationnelle offrira la faculté de percevoir une scène professionnelle dans sa globalité interne et externe. Face aux difficultés rencontrées, elle permettra d’intégrer des facteurs subjectifs et objectifs en proposant des solutions favorables. Le manager situationnel, conscient de sa forte capacité d’adaptation, saura résoudre les problèmes petits ou grands par sa formidable facilité à comprendre d’instinct les situations. Comme il est remarquablement intuitif, les petits écueils du quotidien auxquels tous les managers sont confronté lui serviront de terrain d’entraînement pour construire les qualités stratégiques d’un intelligent situationnel capable de saisir les opportunités et de prendre les bonnes décisions.

Publié le 9 avril 2019 par Dominique Barreau, Forbes France

Empathie organisationnelle

Est-ce que votre entreprise facilite la variété de points de vue et le respect des autres sans jugement ? A7ressources offre des ateliers en empathie extrapoléeMD qui sauront vous aider à optimiser l’apport d’intelligences multiples.

Partagez !

1 Commentaire

Faites un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *